Avantages de la terre

Les artisans et auto-constructeurs adeptes de l’éco-construction qui ont travaillé avec la terre crue sont ravis de cette expérience. La souplesse du matériau n’est pourtant qu’un aspect de ce plaisir à mettre en œuvre la terre crue : la dimension symbolique, fortement ancrée dans l’imaginaire de nos civilisations occidentales, compte au moins autant.

La terre est en effet, dans les mythologies occidentales, un matériau utilisé pour créer hommes et femmes : dans l’Ancien Testament, il est dit que « Yahvé Dieu modela l’homme avec la glaise du sol », alors qu’Hésiode parle de Pandora, première femme modelée elle aussi dans la terre par Héphaïstos.

Ainsi, en travaillant la terre, céramistes, potiers et bâtisseurs font œuvre de création, à l’image de celle des dieux.


Confort

Thermique

La terre crue est un matériau à forte inertie thermique, qui permet de stocker de la chaleur et de réguler les changements de températures entre jour et nuit

Régulation hygrométrique

Le confort d’une pièce dépend étroitement du taux d’humidité dans l’air. Or, les parois en terre crue peuvent absorber une quantité d’humidité plus importante que la plupart des autres matériaux de construction. En absorbant l’humidité quand elle est en excès puis en la restituant quand elle manque, la terre crue permet d’améliorer le confort intérieur, d’empêcher les phénomènes de condensation et le développement de moisissures.

Acoustique

Les parois en terre peuvent offrir des ambiances acoustiques variées, en fonction de leur masse et de de leur finition de surface. Les parois en terre étant souvent moins lisses que beaucoup de matériaux conventionnels de finition, les sons sont plus facilement amortis, ce qui aide à limiter l’écho.


Ecologie

Faible énergie grise

Comme elle n’est pas cuite mais le plus souvent seulement malaxée avant d’être mise en œuvre, la terre crue nécessite peu d’énergie pour sa transformation. Il est de plus souvent possible d’utiliser une terre disponible localement, parfois prise sur le site même de la construction, ce qui limite les besoins en énergie pour le transport.

Réversibilité

Si elle n’est pas stabilisée (adjonction d’un composant pour améliorer certaines performances, par exemple le ciment pour améliorer la résistance), une terre déjà mise en œuvre peut être réutilisée directement et indéfiniment. Ainsi, des réparations avec le matériau d’origine sont très faciles. Et la fin de vie du bâtiment ou de l’ouvrage ouvre à de multiples possibilités de réemploi.

Esthétique

La terre crue permet une grande variété d’aspects de surface selon les modes de mises en œuvre choisis, des parois brutes à des surfaces finement travaillées. La gamme des couleurs est très large : on trouve non seulement les classiques allant du blanc et du beige aux ocres jaunes et rouges voire bruns, mais aussi tout le spectre des verts et des gris, dans des nuances claires ou sombres. Les juxtapositions et les contrastes obtenus avec différentes terres ou entre la terre et d’autres matériaux naturels, et notamment le bois, sont toujours harmonieux.

  • Variété
  • Sensuel
  • Authentique

Sécurité

Durabilité

La terre est utilisée depuis des milliers d’années pour bâtir. De nombreux bâtiments vieux de plusieurs siècles sont toujours en bon état et utilisés un peu partout en France. Bien mis en œuvre dans des ouvrages bien conçus, le matériau et ses techniques sont donc tout à fait aptes à respecter les standards de durabilité du bâtiment d’aujourd’hui qui sont de l’ordre de 50 à 100 ans.

Résistance au feu

L’expérience montre que les parois en terre craignent peu le feu, mais beaucoup plus les lances à incendies : les constats de dégâts des eaux sont la norme après un incendie dans un bâti en terre !